« Rude boy. » •• Libre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Paul J. Hetcher




▌Messages : 91
▌Date d'inscription : 15/08/2010
▌Avatar : Louis Prades.

MessageSujet: « Rude boy. » •• Libre. Lun 16 Aoû - 14:55

    Ennuyeuse. Voilà ce qu'avait été la journée de Paul qui, à part quelques heures de cours en matinée et début d'après midi, n'avait rien eu à faire. De plus, pas de shooting photos prévu avant quelques semaines ni de défilé. Ce n'était vraiment pas bon pour son moral tout cela. Et Mikie, qu'il voyait que de temps en temps et secrètement, ce n'était pas mieux. Il ignora cette pensée qui ne ferait que l'attrister encore plus. De son habituel air distant et froid, il traversa tout le campus pour se diriger vers le centre ville. Il n'était pas pressé et il n'avait pas spécialement envie de sortir sa bécane aujourd'hui. Oui, parce que monsieur ne veut rien d'autre que sa bonne vieille moto pour se déplacer. Après une bonne demi-heure de marche, il arriva enfin au seul endroit où il pouvait être tranquille : le skate parc abandonné. Enfin, il le disait abandonné car il n'avait jamais vu un seul skatteur par ici alors qu'il s'y rendait souvent. Il s'installa directement sur une rampe en métal et sortit son paquet de cigarette. Il se saisit de son briquet et d'une cigarette, qu'il alluma. Il tira une bouffée de tabac, recrachant une fumée grise qui disparut bien rapidement autour de lui. Il était carrément accro au tabac, il avait un petit rituel bien précis mais il ne pouvait pas ne pas avoir au moins une cigarette dans la journée. Il savoura donc sa cigarette, sans se préoccuper de ce qu'il se passait autour de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Yancie A. Prescott




▌Messages : 155
▌Date d'inscription : 15/08/2010
▌Avatar : Nina Dobrev

other informations
fraternité: Omega
relationships:

MessageSujet: Re: « Rude boy. » •• Libre. Jeu 19 Aoû - 2:57

Je devais absolument aller jogger aujourd'hui. Je n'avais pas pu le faire se matin, puisque je n'avais pas entendue mon cadran sonner et je m'étais donc lever en retard. Mais le problème, c'est que je devais absolument le faire, sinon, j'allais bien faire une genre de crise de nerfs. Ça me permettais de me vider la tête et de ne penser à rien d'autre qu'à mon souffle alors que je courrais dans les rues de la ville. Anyway, le jogging me permet de rester en forme et de rester parmis les Omégas. Parce que c'est vrai ! C'est presque une obligation, un critère d'admission pour entrer dans ma fraternité. Si un futur membre n'est pas en forme, c'est cuit pour lui ... Mais bon, à la fin de mon cours de présentation visuelle qui avait lieu en après-midi, je suis retournée dans ma chambre pour me changer. J'ai revêtu une paire de mini short en coton avec spirit de marqué sur les fesses, une camisole noir des Oméga et bien sur, ma paire de basket blanche.

Je traversai le campus en joggant plutôt lentement. J'avais tout mon temps se soir, je ne travaillais pas. Alors que j'étais pour prendre mon trajet habituel, je me dis que le changement ne me ferait pas de tord. Alors, j'ai pris la direction opposée en ne sachant pas vraiment où elle me mènerait. J'ai jogger pendant une bonne quinzaine de minutes, peut-être même vingt, avant d'arriver dans le Skate abandonné de la ville. C'est là que je me suis dit que j'avais bien fait d'apporter mon paquet de cigarette. Je pourrais enfin m'en fumer une, ça faisait plutôt longtemps que je n'avais pas eu ma dose de nicotine. Alors que je vérifiais les alentours pour être sur qu'il n'y aurait pas d'espion de la chère Gossip Girl, j'ai remarqué un jeune homme assis sur une rampe.

Je n'avais pas vraiment envie qu'il révèle mon secret, mais bon ... À première vue, il n'était pas du genre à lire le site de GG. Je sortit mon paquet de cigarette de ma poche arrière pour me prendre une clope, seulement en l'ouvrant, je vis que j'avais oublié mon briquet dans ma chambre .... Super ! Je me suis donc diriger vers le jeune homme qui fumait tranquillement sur la rampe de skate.
    - Heum. Tu pourrais me prêter ton lighter ? J'ai oublié le mien.
Il n'avait pas l'air super agréable en partant. Pourquoi, est-ce que j'étais venue le déranger ? Il avait un air froid et super distant dans la face. Je m'attendais même à ce qu'il me dise non ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Paul J. Hetcher




▌Messages : 91
▌Date d'inscription : 15/08/2010
▌Avatar : Louis Prades.

MessageSujet: Re: « Rude boy. » •• Libre. Jeu 19 Aoû - 3:22

    Paul était perdu dans ses pensées quand il aperçut une jeune femme au loin. Il ne la connaissait pas, enfin vu son âge elle devait surement être à la même Université que lui mais il ne lui avait jamais parlé. Elle était vraiment jolie, avec cette parfaite peau olive et ses cheveux noirs. Il l'observa un long moment, troublé. Il était encore entrain de se torturer au sujet de Mikie et il ne pensait pas qu'une telle créature allait lui tomber devant le nez à ce moment-là. Il préféra donc garder son masque glacial quand elle s'approcha de lui, continuant de fumer sa cigarette tranquillement, faisant comme si elle n'existait pas. Mais elle s'arrêta et il entendit sa voix. Elle lui demandait son briquet. Il leva les yeux vers elle et ne pu s'empêcher de lui sourire, d'un air un peu plus accueillant.

    " Pas de problème ! "

    Il chercha son propre briquet dans sa poche et le lui tendit. Il l'observa longuement, fasciné par elle. Il finit tout de même par détourner le regard, ne voulant pas ameuter encore tout le quarter à propos de ces vieux ragots de Gossip Girl. Elle lui avait gâché la vie une fois, il n'allait lui laisser une chance de la lui gâcher une deuxième fois. Il ne fallait pas abuser des bonnes choses. Il pensait simplement qu'elle était mignonne et ça s'arrêtait là. Il avait bien vu le doute et la méfiance dans ses yeux quand elle s'était décidée à l'aborder, comme si il allait lui sauter dessus et la trucidé ou quelque chose du même genre. Il n'avait peut-être pas le premier abord sympathique mais il n'en était pas méchant pour autant, au contraire ! Il était très affectueux et doux, une fois qu'on avait gagné sa confiance. Ce qui n'arrivait pas aussi facilement qu'on pouvait le croire, heureusement. Encore moins depuis que son ex l'avait humilié, trompé et trahi. Si c'était bien une chose qu'il ne supporte pas, c'était la malhonnêté. Encore plus quand ça venait de quelqu'un qu'il aimait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Yancie A. Prescott




▌Messages : 155
▌Date d'inscription : 15/08/2010
▌Avatar : Nina Dobrev

other informations
fraternité: Omega
relationships:

MessageSujet: Re: « Rude boy. » •• Libre. Jeu 19 Aoû - 3:49

Ouais. Je m'attendais vraiment à ce qu'il me dise non... Mais au contraire, il m'a sourit et a fouiller dans la poche de son jean, avant de me tendre son briquet. Il était peut-être pas aussi mauvais et sadique qu'il pouvait en avoir l'air. Justement, c'était peut-être juste un air qu'il se donnait... J'en ai connu des gens comme ça avant dans le Bronx, il n'était pas toujours aussi méchant qu'il pouvait en avoir l'air. Mais bon, je fini par prendre le briquet qu'il me tendait, tout en lui rendant son sourire. Je mis ma cigarette dans ma bouche et essaya de l'allumer. Seulement, le vent aimait me narguer un peu .. J'ai alors mis ma main devant la flamme pour pas qu'elle s'éteigne seulement, j'ai failli faire brûler mes cheveux. C'est alors que je vis mon poignet ... Je mis le lighter du jeune homme dans ma poche et je pris ma cigarette entre mes doigts.
    - T'en fait pas . Je vais te le rendre, lui dis-je avec un petit sourire aux lèvres et un ton blagueur.
Je pris alors l'élastique qui se trouvait autour de mon poignet pour attacher mes cheveux en une belle queue de cheval. Ce problème là était règlé. Je n'aurais plus a m'inquiété que ma frange pourrait partir en feu. Je remis alors ma smoke dans ma bouche et prit le briquet qui se trouvait dans ma poche. Je réussi enfin à allumer ma cigarette en mettant ma main devant la flamme comme écran protecteur. Il était temps, parce que je crois que j'aurais bientôt pêté les nerfs. Je pris une bonne bouffée et la ressouflai dans les airs avant de redonner le lighter à son propriétaire tout en le remerciant.
    - Je peux rester avec toi... ou tu ne veux pas de moi ...
J'avais dit cela parce qu'il avait l'air de réfléchir à je ne sais pas trop quoi... C'est sur que si l'on vient au Skate sans avoir une planche c'est parce que c'est l'endroit rêvé pour être tranquille et tout seul pour réfléchir. S'il ne voulait pas de moi, j'irais sans doute me percher en haut d'une des rampes de Skate. Je suis pas du genre à m'imposer quand les gens ne veulent pas de moi. Et anyway, c'est mon promontoire préféré pour me fumer une cigarette en paix...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Paul J. Hetcher




▌Messages : 91
▌Date d'inscription : 15/08/2010
▌Avatar : Louis Prades.

MessageSujet: Re: « Rude boy. » •• Libre. Jeu 19 Aoû - 4:03

    Le jeune homme était repartit bien loin dans ses pensées, un vague sourire sombre étirant ses lèvres. Il était étonné que la jeune femme ne le reconnaisse pas, la plupart du temps toutes les nanas lui sautaient dessus pour un autographe ou quelque chose du même genre. Ce qu'il détestait. Il la regarda de nouveau quand elle mit son briquet dans sa poche et il eut un sourire franc cette fois-ci : elle pouvait bien le lui prendre, il avait les moyens de s'en racheter un autre après tout. Il la regarda galérer à allumer sa cigarette et il détourna le regard pour ne pas avoir à se moquer. Elle avait l'air plutôt marrante et ça le détendrait surement d'avoir à côté de lui quelqu'un qui ne broyait pas du noir. Il récupéra ensuite son briquet et le rangea dans sa poche, observant la jeune femme avec un sourire léger.

    " Non non tu peux rester, ça me fera du bien d'avoir une personne normalement constituée à côté de moi ! "

    Il lui fit un clin d'oeil amusé avant de regarder ses pieds, concentrés par ses baskets. Elles n'avaient rien de particulier à part le fait qu'elles étaient hors de prix, comme tous les vêtements qu'il portait. En même temps, à cause de ses contrats il était obligé de porter telle ou telle marque et puis, il n'aimait pas particulièrement s'habiller chez Monoprix alors ça l'arrangeait bien. Paul jeta de nouveau un regard à la jeune femme : elle avait l'air d'être une bonne sportive et ça se voyait qu'elle faisait beaucoup de sport : il n'y avait pas un seul morceau de graisse sur son corps bronzé. Il s'empressa de détourner le regard : il pouvait avoir des pensées vraiment décalées parfois. C'était surement le chagrin d'amour, il devait se sentir en manque d'affection féminine. N'importe quoi ! Il repoussa ses cheveux en arrière, reflexe quand il était un peu préoccupé. Il finit par se tourner de nouveau vers la jeune fille, l'observant avec curiosité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Yancie A. Prescott




▌Messages : 155
▌Date d'inscription : 15/08/2010
▌Avatar : Nina Dobrev

other informations
fraternité: Omega
relationships:

MessageSujet: Re: « Rude boy. » •• Libre. Jeu 19 Aoû - 4:21

Alors que je prenais quelque bouffées en attendant sa réponse, je sus qui il était ... C'était un mannequin reconnu pour je sais plus trop quel marque. Je fis en sorte que ça ne parraisse pas le fait que je le reconnaisse, parce que je suis sure et certaine qu'il était écoeurer de se faire reconnaitre. Mais bon, il finit par me dire que je pouvais rester à côté de lui puisque j'étais normalement constitué. Je me posai alors une seule et unique question .. C'est quoi être normalement constituée ?? Parce que moi, je sais que je ne suis pas normale. Je suis folle, énergique, je dis toujours tout plein de connerie et je me fous de ce que les gens pensent.
    - Heum. Qu'est-ce qui te dis que je suis normale ?? Je suis peut-être une folle dangereuse meurtrière qui est venue pour te demander du feu et ensuite t'assassiner alors que tu admires mon corps.
J'avais afficher mon visage le plus sérieux possible. Je n'étais guerre une très bonne actrice, mais je savais assez bien mentir. C'est quand même de ça que je vivais quand j'étais à New York. M'enfin bref ... Je pris place à côté de lui tout de même, en fumant ma cigarette lentement pour la savourer pleinement. Je ne m'accordais que rarement se plaisir, alors aussi bien en profiter le plus longtemps possible. Alors que je fumais tranquillement, je pensais à comment j'allais faire pour pas que ça paraisse trop. Parce que si ma coach le remarquait, je serais dans la merde... C'est pas bon pour une Oméga de fumer et c'est incalculable, le nombre de fois que la coach de l'équipe n'où l'a répété et répété encore...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Paul J. Hetcher




▌Messages : 91
▌Date d'inscription : 15/08/2010
▌Avatar : Louis Prades.

MessageSujet: Re: « Rude boy. » •• Libre. Jeu 19 Aoû - 13:04

    Paul s'empressa de sortir une autre cigarette de son paquet vu qu'il avait finit la sienne. Il l'alluma avec son mégot encore brûlant pour éviter de trop se servir de son briquet et il tira une longue bouffée. Il lui jeta un regard déconcerté : elle, une folle prête à le tuer ? Il haussa un sourcil dubitatif, souriant un peu bêtement mais bon. Il tira une deuxième bouffée de sa cigarette, recrachant la fumée grisonante dans l'air frais du soir. Le brun se tourna finalement vers la jeune femme pour lui repondre, un sourire amusé étirant ses lèvres.

    " Je prend le risque alors. "

    Il détourna le regard pour observer les alentours : ce lieu était vraiment désert c'en devenait presque inquiétant. Pour autant, il n'avait pas peur de grand chose et il savait parfaitement que personne ne s'attaquait à lui. Déjà, de par sa carrure, il en imposait beaucoup et la plupart des gens le connaissait. Enfin, surtout les adolescentes hystériques ou appellées plus courramment des groupies. C'était vraiment terrible d'être comme ça, insupportable même. Surtout qu'avec son caractère très froid, elles étaient encore plus acharnées. Elles croyaient toutes avoir une chance avec lui alors que certaines avaient presque dix ans de moins que lui ! Paul repporta son attention sur sa voisine et il l'observa, intrigué. Il venait de se rendre compte que sa phrase pouvait être pleine de sous-entendu genre il prenait le risque de la matter alors qu'elle voulait le tuer. Génial, il allait passer pour un gros dragueur en plus ! Il tira une autre bouffée de sa cigarette avant de se tourner vers elle.

    " Ouais enfin je prend le risque de te parler. hum. Au fait moi c'est Paul, et toi ? "

    Il était vraiment nul. Il se passa la langue sur les lèvres avant de regarder ailleurs, continuant de fumer tranquillement sa deuxième cigarette de la journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Yancie A. Prescott




▌Messages : 155
▌Date d'inscription : 15/08/2010
▌Avatar : Nina Dobrev

other informations
fraternité: Omega
relationships:

MessageSujet: Re: « Rude boy. » •• Libre. Ven 20 Aoû - 0:11


J'étais plutôt du genre sociable et toujours à dire des conneries, seulement là, je ne savais pas trop quoi lui dire. Je n'étais quand même pas pour lui dire que je l'avais déjà vue dans un magasine, je suis pas sur qu'il aimerait. Je pourrais aussi lui demandé d'être mon mannequin pour le défilé de fin d'année pour mon programme de mode, mais je suis pas plus sur qu'il aimerait ... En fait, avec son air froid et distant dans son visage je ne réussis pas vraiment à le cerner. Mais bon, j'apprendrai à le connaitre petit à petit. Parfois c'est amusant de découvrir les gens au fur et à mesure que l'on passe du temps avec eux. C'est alors qu'il me dit qu'il prenait le risque de parler avec moi. Il prenait alors le risque de découvrir une fille totalement déjantée !
    - Moi . C'est moi ... je le regardai quelques secondes avec le sourire aux lèvres avant de me corriger. Mais non, en fait oui, mais bon. Je m'apelle Yancie et si tu oses un jour m'apeler Yan .. Là, je vais avoir une bonne raison de te tuer.
Sur le dernier point, j'étais extrêmement sérieuse malgré le ton blagueur que j'ai utilisé. Je déteste les gens qui m'apelle Yan et surtout, ils ne font que ça pour m'agacer. Le pire, c'est que ça fonctionne à merveille. J'aurais pu lui dire que mon véritable surnom était Yankee pour la fabuleuse équipe de baseball du Bronx, mais bon. Il n'y a que mes grands amis qui le connaisse et qui utilise se surnom. Étrangement, je sentais que quelque chose me raprochait un peu de lui... * Merde * J'étais tellement dans mes pensée que je n'avais pas vue que ma cigarette était terminée. Je l'ai donc lancé à quelque pied de moi, sans pour autant aller me lever pour l'éteindre.. Le temps et le vent le feraient très bien tous seuls.Pour en revenir à Paul, j'avais presqu'envie de lui raconter l'histoire de mon surnom, mais je me suis dit qu'un peu de mystère serait amusant ... Comme je me tournais la tête vers lui, je le vis qu'il fumait déjà sa deuxième cigarette. Alors là, c'était sur et certains qu'il n'était pas l'intello de la place.
    - Bon, si je me lève pas tout de suite, mes fessent vont surement se fondrent à la rampe ...
Je joignis la parole au geste. J'étais le genre de personne qui ne pouvait pas rester en place trop longtemps sans rien faire comme en se moment. Étrangement, je préfère ne rien faire mais debout. Pourquoi ?? Je n'en ai aucune idée .. Ce sont ses petites choses bizarres qui me rendent si spéciale et attachante .. Comme j'étais debout, je pouvais maintenant remettre mon paquet de cigarette dans ma poche arrière. Je me connais assez bien pour savoir que fumer une seule cigarette était suffisant pour m'enlever le gout de la nicotine durant près d'une semaine ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Paul J. Hetcher




▌Messages : 91
▌Date d'inscription : 15/08/2010
▌Avatar : Louis Prades.

MessageSujet: Re: « Rude boy. » •• Libre. Ven 20 Aoû - 23:22

    Paul remarquait très bien qu'elle paraissait un peu troublée, elle devait surement se demander pourquoi il était aussi froid et distant. Ce n'était pas ce trait particulier que les gens adoraient chez lui en général mais tant pis. Il avait finit par ignorer ce que les gens pensaient de lui, il n'avait pas que cela à faire de dévoiler son coeur à tout le monde. Il était comme ça et tant pis pour ceux qui pensaient le changer. Il fixa la jeune femme, qui s'appelait Yancie. Il haussa un sourcil quand elle le menaça de le tuer, un sourire amusé étirant ses lèvres.

    " Yan ? Pourquoi je t'appellerais comme ça, c'est nul comme surnom ! "

    C'était clair que si il devait lui donner un surnom, ce qui n'était pas le cas, il ne l'appellerait pas comme ça. Il n'était pas un grand affectif, enfin il n'allait pas lui donner un surnom avant quelques semaines de connaissance voir quelques mois. Il n'aimait pas qu'on lui en donne et, comme dit le proverbe, ne fait pas aux autres ce que tu ne veux pas qu'on te fasse. Et il l'appliquait à la lettre. Il tira une autre bouffée de sa cigarette avant de jeter un regard à la jeune femme : elle venait de se lever comme si elle avait le feu aux fesses. Elle semblait très active, toujours entrain de faire quelque chose et elle devait être plutôt marrante. Ce n'était pas très compliqué à deviner : ses yeux pétillaient toujours, elle était toujours souriante et sportive. Enfin il s'en doutait un peu car elle courrait avant de venir le voir et était en jogging. Il se contenta donc de lui sourire, amusé par son comportement.

    " Tu es à l'Université ici ? Je ne me souviens pas de t'avoir déjà vu. "

    Il inclina légèrement la tête sur le côté : non, il ne l'avait jamais vu, il en était sur. Alors soit il était aveugle soit ils ne se croisaient jamais. En même temps, il n'était plus très attentif et encore moins aux filles ces derniers temps. Alors ça devait être un mélange des deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Yancie A. Prescott




▌Messages : 155
▌Date d'inscription : 15/08/2010
▌Avatar : Nina Dobrev

other informations
fraternité: Omega
relationships:

MessageSujet: Re: « Rude boy. » •• Libre. Sam 21 Aoû - 3:11

Je me retrouvais maintenant debout face à lui, en fait comme au tout début quand j’étais venue lui demander son briquet. Seulement, maintenant, je n’avais pas vraiment peur de lui parler. Il devenait même sympathique et il s’ajoutait un point à son tableau ; il n’allait pas m’appeler Yan ! Les gens s’amusent souvent à surnommer ainsi que pour me faire rager. Je trouve ça laid et ça me fait tout de suite penser à un homme …
    - Ouais, c’est vrai … Mais il y a toujours du monde stupide qui vont m’appeler de même pour m’énerver …
J’hésitais un peu à le regarder. J’avais un peur de le dévisager trop longtemps car il était plutôt craquant et disons aussi que sa cigarette me donnait envie d’en fumer une autre. Malheureusement, je devais me contrôler car j’étais une Oméga. Donc au lieu de le regarder fixement comme j’avais l’habitude de faire avec les beaux gars, je regardais tout autour de moi en me disant que l’endroit me foutait la chair de poule.

C’est vrai, il était totalement désert à part Paul et moi. Même que si l’on écoutait bien comme il faut, on n’entendait pas un seul oiseau chanter dans les arbres aux alentours du parc. On jurerait une scène de film d’horreur… Quand je reposai les yeux sur le jeune homme, il souriait. Je n’aurais jamais douté qu’il pouvait sourire. Je ne savais pas trop ce qui pouvait le faire sourire, mais bon la seule chose qui avait dans les parages, c’était moi. C’est alors qu’il me demanda si j’allais à l’université de Dallas…
    - Tu sais qu’il y a beaucoup d’élèves dans une Université. Il n’y a pas que ta petite bande d’ami … J’avais répondu avec un très grand sarcasme. J’aime bien narguer un peu les gens quand il me pose des questions, mais je finis toujours par leur donner leur réponse. Mais oui, je vais à UPD. Je crois que ma camisole des Omégas peut te le prouver. Mais comme j’étudie en Design de mode et que je reste souvent dans mon pavillon, c’est un peu normal si l’on ne s’est pas croisé.
Je finis quand même par lui rendre son sourire. Je n’étais pas associable quand même. Malgré que mes « sœurs » voudraient bien que je le devienne envers les membres des autres fraternités. Le problème c’est que avec elle, c’est bien beau parler Cheerleading et parfois shopping, mais s’il vous plait, se serait agréable de changer de sujet de temps à autre. C’est pourquoi j’essayais de me faire des amis des autres fraternités.
    - Voila la question qui tue pour les étudiants de l’Université. T’es de quelle fraternité ??
Je ne pouvais pas la lui poser. C’était pratiquement une obligation pour tous les étudiants de l’université. La guerre faisait rage entre les Fraternités, mais étrange dès que l’on sort de l’enceinte du campus, les barrières tombent… *Je le savais…* Sans même m’en rendre compte, je m’étais sortie une autre cigarette de mon paquet. Pourtant, je l’avais rangé dans ma poche. Voila, la preuve que le jeune homme, malgré sa grande beauté, m’influençait vers le côté noir de la vie … Mais non, c’est n’importe quoi, je suis capable de m’y entrainer toute seule. Je suis une grande fille, mais peut-être pas face à lui …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Paul J. Hetcher




▌Messages : 91
▌Date d'inscription : 15/08/2010
▌Avatar : Louis Prades.

MessageSujet: Re: « Rude boy. » •• Libre. Sam 21 Aoû - 22:18

    Paul l'observa un instant : elle était face à lui, comme au début de leur rencontre. Et il était tout à fait d'accord pour dire qu'elle était drôle et pleine de vie, ce qui le changeait un peu de sa déprime habituelle. Elle lui avait remonté le moral en quelques minutes à peine et il la remerciait énormément pour ça. Il dira une énième bouffée de sa cigarette, observant la fumée grisâtre qu'il recrachait. Elle s'éloigna tranquillement vers le ciel, disparaissant peu à peu. Yancie regardait autour d'elle, observant le skate parc alors le jeune homme fit de même : ce n'était pas un lieu particulièrement accueillant et c'est pour cette raison qu'il venait toujours ici quand il avait besoin d'être seul. Personne ne le dérangeait jamais et il pouvait réfléchir tranquillement. Aujourd'hui était une exception mais il ne se considérait pas dérangé par la jeune femme. Paul fronça légèrement les sourcils quand elle fut tout à fait sarcastique : comme si il se prenait pour le nombril du monde et qu'il ne s'intéressait jamais aux autres. Quand elle indiqua sa camisole des Omega, il daigna jeter un coup d'oeil dessus : il ne s'était pas attardé sur ces vêtements, il s'en fichait un peu.

    " Je n'avais pas fait très attention à ta camisole ... "

    Il eut un sourire en coin : elle étudiait la mode, ce qui voulait dire qu'elle était obligée de le connaître. Mais elle n'avait pas montré un intérêt particulier et c'était contentée de faire comme si elle ne le connaissait pas et il lui en était reconnaissant pour cela. Il repensa au fait qu'elle faisait partit des Omega : il n'était pas censé lui parlé ni l'apprécier. Mais il se fichait éperdument de leurs règles de fraternité débiles et personne n'osait venir lui remonter les bretelles. De toute façon, il avait déjà eu assez de problèmes avec l'histoire de Mikie pour qu'on n'essaye plus de l'ennuyer avec des querelles inutiles. Le brun jeta sa cigarette désormais terminée et il lança un regard en coin à Yancie.

    " Alpha. "

    Il eut une vague grimace : dès le lendemain, les conversations iraient bon train pour dire qu'il avait dragué la jeune Omega, il en était absolument sur, tout ça à cause de cette Gossip Girl. Mais, maintenant, il s'en fichait et il ne referait pas la même erreur deux fois. Il n'écouterait plus cette Gossip Girl et il resterait avec des gens de son milieu. Il plongea finalement son regard dans celui de la jeune femme, qui venait de sortir une deuxième cigarette de son paquet, et il lui sourit, avenant.

    " Tu penses que tu pourrais me montrer ce que tu fais pour tes études ? J'aime beaucoup la mode. "

    Il lui fit un clin d'oeil amusé : heureusement pour lui qu'il s'y intéressait, après tout c'était son métier !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Yancie A. Prescott




▌Messages : 155
▌Date d'inscription : 15/08/2010
▌Avatar : Nina Dobrev

other informations
fraternité: Omega
relationships:

MessageSujet: Re: « Rude boy. » •• Libre. Dim 22 Aoû - 22:01

Quand Paul dit qu’il était un Alpha, je sus tout de suite à quoi il pensait. Gossip Girl ! C’est une vrai plaie celle-là. Elle dit tout sur tout le monde dans son blog et le pire c’est que tout le monde le lit et fait attention à ce qui y est écrit. Les ragots iraient de bon train sur eux quand elle posterait ses informations. De toute façon, c’est toujours plus amusant de fraterniser avec l’ennemi, l’adrénaline monte un peu. En plus, ça change un peu, ça m’empêche de parler toujours de la même chose avec les mêmes personnes. Je ne fis pas de commentaires car je savais très bien que c’était inutile. Les Alphas allaient très rarement dans les cours ou s’ils s’y pointaient, ils en ressortaient pratiquement aussitôt renvoyé par le professeur. Je le sais puisqu’il y en a quelques-unes dans mes cours. Mais bon, j’eue seulement un petit sourire en coin en imaginant une photo d’eux sur le blog de GG.

Lui montrer ce que je fais pour mes études ? Je ne crois pas que ça pourrait l’intéresser réellement. Je suis sur et certaine qu’il est plus du genre à porter des vêtements de grandes marques, comme ses souliers en ce moment. Mais bon, s’il voulait voir, il pourrait.
    - Justement, ma camisole je l’ai fabriquée dans mon cours de confection pour la dernière session.
Honnêtement, elle avait un peu peur de ce qu’il allait dire, mais elle ne le laissait pas paraitre. Elle semblait forte et confiante de l’extérieur, mais à l’intérieur, elle avait la trouille de ce qu’un grand mannequin comme lui pouvait penser de son travail. Mais bon, elle n’était qu’en première année d’Université dans son programme. Donc, c’est un peu normal que son travail n’ait pas l’air de celui d’un professionnel. Comme j’attendais sont verdict sur ce que j’avais créé, de gros nuages noirs vinrent s’installer dans le ciel. Je levai les yeux au ciel avant de jurer intérieurement. Après quelques secondes à peine, la pluie tombait extrêmement fort et je fus mouillée de la tête au pied, en passant par ma cigarette que je n’avais pas encore allumée.
    - Oh, ouais ! C’est ça qu’il nous fallait … dis-je à Paul d’un ton sarcastique et en perdant mon sourire.
Je défis ma queue de cheval, car je savais très bien que si je la gardais, mes cheveux seraient tous emmêlés par la suite. Je remis mon élastique autour de mon poignet et je jetai un coup d’œil au jeune Alpha qui se trouvait devant moi qui voulait dire « Mais qu’est-ce que l’on fait maintenant ? » …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « Rude boy. » •• Libre.

Revenir en haut Aller en bas

« Rude boy. » •• Libre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UPD :: « En dehors de l'université :: Le Skate Parc abandonné-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit